Français English 
En cours de chargement... Veuillez attendre quelques instants le chargement complet de la page
X

Notre histoire

Une description de notre histoire dans le prospectus de l'ADNAL

Vous pouvez télécharger le prospectus de l'Association des descendants de Nicolas Audet Inc. "ADNAL"
  • Un peu d'histoire sur Nicolas Audet, son épouse Magdeleine Després et ses enfants
  • Une description et un historique sur l'Association
  • Un sommaire d'activités de retrouvailles de l'ADNAL
  • Le but et la description du bulletin de liaison
  • Les services offerts par l'ADNAL
PROSPECTUS Français v151002
PROSPECTUS English v151002

Un brin d'histoire sur Nicolas et Magdeleine

Cliquez pour agrandir l'image
Nicolas Audet fut baptisé le 12 juillet 1637 à Maulais, en l'église St-Pierre. Cette paroisse fait aujourd'hui partie de la commune de Taizé, dans le canton de Thouars, dans le département de Deux-Sèvres. Fils d'Innocent Audet et de Vincende Roy, il arrive au Canada vers 1663, à l'âge de 26 ans. Mgr de Laval le confirme le 23 mars 1664. Au recensement de 1666 on le retrouve travaillant sur la ferme de Mgr de Laval à St-Joachim, au Cap Tourmente. Il porte alors le surnom de Lapointe.

Le 22 juin 1667, Mgr de Laval en sa qualité de Seigneur de Beaupré et de l'île d'Orléans lui concède une terre de trois arpents de front sur le fleuve St-Laurent, du côté sud de l'île. Malgré l'obligation d'établir feu et lieu sur son emplacement durant l'année, le 13 octobre 1668 on le retrouve portier du château au palais épiscopal de Mgr de Laval à Québec.

Magdeleine Després est née vers 1655. Ses parents François et Magdeleine Le Grand sont originaires de Saint-Sauveur de Paris, archevêché sud. Elle fait partie des Filles du Roi recrutées en France en 1669-1670, conformément aux voeux de l'intendant Talon. C'est ainsi que durant l'après-midi du 30 août 1670, en présence d'Anne Gasnier et de Élisabeth Estienne qui ont signé comme témoins que Magdeleine âgée d'environ 15 ans accepte et promet d'épouser Nicolas en apposant sa signature devant Me Romain Becquet. C'est le père Thomas Morel qui célèbre leur mariage le 15 septembre 1670, en l'église de Ste-Famille, à l'île d'Orléans

Au recensement de 1681, ils ont 15 arpents de défrichés et possèdent six bêtes à corne et un fusil. L'inventaire du 27 septembre 1706, dressé devant le notaire Étienne Jacob, indique soixante et quinze arpents en valeur, une maison quasi neuve de vingt-quatre pieds de longueur sur dix-huit de large, close de madrier crespye avec deux chambres de plain pied, deux cheminées, cave et grenier, une grange et une étable, les deux bout à bout et faisant soixante pieds sur vingt pieds de large, closes de planches.

Nicolas fut inhumé le 10 décembre 1700 au cimetière de St-Jean de l'île d'Orléans. Magdeleine lui survit 12 ans. Leur terre porte les numéros 192 et 193 du cadastre actuel de la paroisse de St-Jean. I.O. 

« Leurs enfants »

Cliquez pour agrandir l'image
Voici les enfants de nos ancêtres tel que publié par Guy Saint-Hilaire en 1986 dans son ouvrage "Les Lapointe des Bergeronnes". La terre de Nicolas fait partie de la paroisse St-Famille, à l'île d'Orléans, jusqu'en 1680, date de création de la paroisse St-Jean.

  • Nicolas, né en 1671, décédé peu après sa naissance
  • Nicolas, né en 1672 , épouse Marie-Louise Chabot, déjà veuve et âgée de 15 ans, en 1697 à St-Laurent, île d'Orléans, ils ont neuf enfants. Ancêtres de personnes célèbres, dont Renaude Lapointe et Ernest Lapointe. Nicolas décède en 1751 à St-François-du-Sud (Montmagny). Marie-Louise décède en 1756.
  • Pierre, né en 1674, épouse Marie Dumas en 1698 à St-Jean, île d'Orléans.
  • Jean-Baptiste, né en 1675, épouse Marie-Louise Godbout en 1708 à St-Laurent, île d'Orléans. Son père lui fait don d'une terre à St-Laurent, île d'Orléans en 1698. Le bien s'est perpétué de père en fils. Des descendants se sont réunis dans l'île en 1979, lors de célébrations de quatre tricentenaires paroissiaux et de fêtes familiales et ont apposé une plaque dans l'église.
  • Madeleine, née en 1677, épouse Jean Pouliot en 1697, à St-Laurent, île d'Orléans.
  • Joseph, voici l'enfant baptisé le 27 octobre 1680, dont le nom a disparu des registres. Certains généalogistes déduisent qu'il s'agissait d'un troisième Nicolas, d'autres disent Joachim. Pour eux le deuxième Nicolas serait mort en bas âge et Joseph serait né en 1679, ou en 1681. Le choix de Joseph né en 1680, est celui retenu par Guy Saint-Hilaire, qui est un descendant par sa mère. Joseph reçoit le bien paternel et épouse Jeanne Pouliot en 1703, à St-Laurent, île d'Orléans. Il sont les ancêtres d'une nombreuse lignée se trouvant principalement au Saguenay, lac St-Jean et qui porte surtout le nom de Lapointe.
  • Marie, née en 1682, elle épouse Maurice Crépeau en 1702, à St-Jean, île d'Orléans.
  • François, né en 1684, épouse Marguerite Bernard en 1709, à St-Laurent, île d'Orléans. Une grande partie de leur descendance se retrouve dans les Cantons de l'Est. Le nom se partage en Audet et Lapointe.
  • Marguerite, née en 1686, elle épouse Louis Émery (Coderre) en 1722 à Boucherville, où elle avait accompagné la famille de son frère Joachim. Elle termine ses jours à L'Assomption.
  • Innocent, né en 1689, épouse Geneviève Lemelin en 1710, à St-Laurent, île d'Orléans.
  • Joachim, né vers 1691, épouse Louise-Hyacinthe Roberge en 1716, à St-Laurent, île d'Orléans. Ils vont s'établir à Boucherville.

Monument à la mémoire de Nicolas - St-Jean, Île d'Orléans

Cliquez pour agrandir l'imageC'est avec beaucoup de fierté et d'émotion que nous avons procédé le 3 octobre 2008 au dévoilement et à l'inauguration de la plaque permanente en mémoire de notre ancêtre Nicolas.

  • Jean-Denis Lapointe : Maître d'oeuvre du projet             
  • Robert Audet : Collaboration au projet
  • Gaston Audet et Guy Saint-Hilaire : Texte
  • Jean-Denis et Lyette Lapointe : Achat et gravure de la plaque
  • Jean-Denis Lapointe : Plan d'aménagement et installation
  • Daniel Blais : Collaboration pour la cession de terrain

Nicolas et Magdeleine sont maintenant de retour sur une partie de la terre où ils ont vécu avec leur famille et ce jusqu'à leurs décès. Au dire de plusieurs résidents de Île-d'Orléans, c'est un des plus beaux monuments commémoratifs sur l'île. Nous avons toutes les raisons d'en être fiers!


Extrait du rapport annuel 2007-2008 

Plaque commémorative en hommage à nos ancêtres - Parc des Ancêtre Ste-Famille, île d'Orléans

Cliquez pour agrandir l'imageLe dimanche 23 septembre 2007, sous un soleil radieux, a eu lieu le dévoilement de la plaque commémorative en hommage à nos ancêtres Nicolas Audet dit Lapointe et son épouse Magdeleine Després. 

Le Parc des Ancêtres, situé juste à côté de l'église de Ste-Famille, est sous la responsabilité de la Fondation François-Lamy, il rend hommage aux ancêtres des familles souches établies sur l'île d'Orléans. 

Monsieur Alex Blouin, président de la Fondation François-Lamy nous a accueillis chaleureusement et nous avons procédé au dévoilement. 

Étaient présents :  Gaston Audet-Lapointe, président fondateur de ADNAL, Gilles LeBel, membre honoraire ayant participé activement lors de la fondation de l'Association, Louise Lapointe, présidente actuelle de ADNAL, Robert Audet, un des responsables du comité des monuments et son épouse et traductrice de ADNAL Ann Costigan-Audet.

Lors de votre prochaine visite sur l'île d'Orléans, faites un arrêt au Parc des Ancêtres.  Vous serez certainement fiers de l'hommage rendu à nos ancêtres Nicolas et Magdeleine 

Louise Lapointe, présidente

Les fondateurs de l'ADNAL


Gaston Audet-Lapointe
Raymond Audette
Alicia Dufour
André Lapointe
Paul J. Audette
Gilles LeBel
André Audette
Feu Darcy Audet


Cliquez pour agrandir l'image

Les lettres patentes de l'ADNAL

Autorité héraldique du Canada

Cliquez pour agrandir l'image

Les armoiries de l'ADNAL

AUDET ET VINCIT

"Il risque et réussit"
"He dares and he succeeds"
Cliquez pour agrandir l'image



Copyright © 2002-2017. Tous droits réservés.Webmestre : webmestre@audetditlapointe.caDernière mise à jour :  4 septembre 2017